Il est méchant monsieur Google ! Il est gentil monsieur Microsoft !

0
15 février 2013 // Analyses, Sites

C’est à peu près le message que tente de faire passer Microsoft depuis novembre dernier avec la campagne « Scroogled ». Ce néologisme construit à partir du nom de la société de Mountain View et du verbe anglais « to screw » (arnaquer) est supposé dénoncer les modes d’action de Google. Le site scroogled.com porte principalement sur les services Gmail et Google shopping et explique pourquoi Google n’est qu’un vilain manipulateur (et pourquoi Outlook est bien mieux).

Microsoft serait-il vraiment soucieux du respect de la vie privée des internautes ? Et surtout, serait-il plus honnête que Google ?

L’ARGUMENTAIRE

« Think Google respects your privacy? Think again. » Sur fond rouge, avec un bon vieux panneau signalant un danger, voici ce qui vous accueille dès que vous arrivez sur le site. D’emblée on est dans l’ambiance et on sait que c’est grave. Le logo du site SCROOGLED aux couleurs de Google pourrait être traduit par « ARNAQUES PAR GOOGLE ».

L’objectif premier du site est de dénoncer les pratiques de Google qui, à travers Gmail, scanne tous les mails envoyés ou reçus sur une adresse Gmail pour pousser des publicités ciblées selon les mots-clés figurant dans le corps ou l’objet du mail. Microsoft prend grand soin de comparer Outlook.com et Gmail et de montrer à quel point le méchant Gmail rouge est vilain à côté du bon Outlook bleu. Dans ce comparatif on a le droit à 3 critères différents qui, quand on y pense sont en fait trois reformulations de la même idée. La mise en avant d’Outlook.com passe également par une série de graphiques et de statistiques toutes plus explicites les unes que les autres, expliquant que les utilisateurs sont totalement inconscients des pratiques de Google. Et que la méchante firme aux couleurs primaires abuse de ses millions d’utilisateurs.

Vous n’êtes pas convaincus ? Qu’à cela ne tienne ! On a aussi une flopée de captures d’écrans pour finir de vous convaincre. Un mail qui parle de vacances, Google pousse du contenu à droite du mail qui parle de vacances à Hawaï… coïncidence ? Je ne pense pas.

Bref je vous passe les exemples et les détails de l’argumentaire, mais vous l’aurez compris, Microsoft a décidé de faire la peau à Google sur le terrain du webmail et du comparatif de shopping. L’objectif étant bien entendu de mettre en avant leur webmail maison : Outlook.com.

CE QUI SE DÉGAGE DE CE SITE

Quand on se promène sur le site, on est très rapidement partagé. S’agit-il d’un site de publicité ? Ou s’agit-il plutôt d’un site de sensibilisation du grand public, à la manière de la rubrique HADOPI sur la Quadrature du Net ? Il y a un peu des deux. Valérie Patrin-Leclère (Enseignante-chercheur au CELSA) parlerait très certainement d’un phénomène de déplubicitarisation pour décrire cette campagne menée par Microsoft.

D’un point de vue beaucoup plus pragmatique, le site de Microsoft n’est pas sans me rappeler ces prospectus que l’on reçoit parfois dans notre boîte aux lettres qui mettent 3 pages à nous décrire un mal dont on souffre certainement. Vous savez ces prospectus qui font parler de « fameux » experts qui vous garantissent que coller un patch sous vos pieds pendant la nuit enlèvera toutes les mauvaises ondes de votre corps. Tout ça pour vous vendre, à l’issu des 3 pages, ces fameux patchs anti-mauvaises-ondes à seulement 40€ l’unité. Eh bien quand on est sur Scroogle.com c’est un peu le sentiment qu’on a.

Au début on se demande pourquoi Microsoft prend tant à cœur le respect de la vie privée des internautes. On ne comprend pas trop pourquoi Microsoft décide d’attaquer Google avec autant de violence. On voit que ce que fait Google est mal, mais on reste un peu perplexe quant au but de la manœuvre. C’est seulement en voyant les petits liens « Try Outlook.com » disséminés un peu partout sur chacune des pages qu’on finit par comprendre. Gmail = Caca / Outlook = Bien.

QUI ME PARLE ?

Même si on ne sait pas tout de suite que le site est à l’initiative de Microsoft, on sent rapidement la patte de la société. En particulier pour ceux d’entre vous qui ont déjà eu l’occasion de croiser les nouveaux produits de Microsoft et leur design original.

C’est précisément cette omniprésence de Microsoft qui rend le message si équivoque. Déjà, on sait que si Microsoft critique le système de Google, c’est avant tout pour nous refourguer un de leurs services à eux. La critique faite par une entreprise a beaucoup moins de poids que si le même discours avait été tenu par une ONG ou une association de consommateurs, qui eux, sont désintéressés. La critique intéressée est suspecte par nature.

Enfin, le dernier point qu’il convient de préciser c’est que Microsoft se construit au travers de ce site une image de bon samaritain soucieux de la vie privée des internautes et qui ne supporte pas de voir Google scanner le contenu des mails de ces innocents utilisateurs. Mais ce que le site ne dit pas, et ce que j’ai appris en lisant l’excellent article d’ecrans.fr c’est que Microsoft n’est pas totalement innocent dans l’histoire. Même si Outlook.com ne se sert pas du contenu des mails pour vous pousser de la publicité ciblée, la plate-forme lit le contenu de chacun des mails pour éviter le spam, ET SURTOUT vous pousse des publicités ciblées selon les objets des mails. Pas selon le contenu, uniquement selon l’objet. On est pas des monstres chez Microsoft.

Si vous pensez avoir été Scrooglé récemment, n’hésitez pas à consulter le site officiel ou à signer la pétition lancée par Microsoft (mais sponsorisée par « Anonyme »).

« Il est méchant monsieur Google ! Il est gentil monsieur Microsoft ! »

Leave a Comment