Pourquoi une rubrique « Analyses » ?

0
30 décembre 2012 // Analyses, Mémoire

Voilà une excellente question à laquelle je vais m’empresser de répondre !  Pour ceux qui ont lu la description de l’auteur, vous savez que l’auteur est en Master 2 au CELSA au moment où il écrit ces lignes. Et qui dit Master 2 dit… Mémoire ! Le FAMEUX Mémoire. Celui qui force le respect des néophytes et dont le simple nom fait trembler tout étudiant.

Alors qu’est-ce qu’un mémoire a à voir dans tout ça me direz-vous ? Eh bien il a tout à voir justement ! Pour le moment, (toujours au moment où ces lignes sont écrites, ça va sans doute changer) ce mémoire est supposé porter  sur les dynamiques de construction de soi et de consommation d’autrui sur les Medias Sociaux. Un nom ronflant pour un sujet au combien passionnant !

Déjà, ce sujet part de deux présupposés qui ne seront pas trop difficiles à justifier : tout le monde prend (plus ou moins) soin de son image sur les médias sociaux. Après tout, c’est de soi qu’on parle sur un réseau social, qu’on le veuille ou non. Un statut, ça parle de nous. Un statut qui critique l’élection d’un président : ça parle de nous, et de nos convictions politiques. Retweeter un message sur Twitter ça affiche fièrement notre intérêt pour la nouvelle en question. Liker, commenter, partager une information, toujours plus d’information sur nous et nos goûts… Bref, vous l’aurez compris, il est impossible de se dissimuler entièrement à partir du moment où l’on « existe » sur un réseau social. C’est en cela que l’on peut parler de « construction de soi sur les réseaux sociaux ».

En ce qui concerne la consommation des autres, c’est un fait qui découle directement de la construction de soi. Après tout, ça s’appelle bien un réseau social. Donc l’idée est bien d’établir des relations sociales. C’est bien là que ça devient intéressant, parce que ces relations sociales sont mises en scène pour qu’on puisse avoir le maximum d’information en un minimum de temps. En un mot, quand on regarde son fil d’actualité Facebook ou Twitter, on ne fait rien d’autre que consommer la jolie image que les autres ont mis tant de temps à élaborer.

 

Bref, on s’égare. Revenons-en à nos moutons. Cette rubrique parlera donc nécessairement de ce mémoire (vu le temps qu’il me prend ce bestiau, ça serait bien la moindre des choses), mais pas que !

Pour une question de faisabilité de l’exercice dans le temps qui nous est imparti, il est normal que nous soyons obligés de restreindre notre sujet à un champ très précis. Mais du coup comme vivre avec cette frustration en soi ? On a appris de merveilleuses techniques d’analyses et de déconstruction du monde qui nous entoure mais on est obligé de se limiter à un seul objet d’étude ! Qu’à cela ne tienne, tous les objets qui m’intéressent et que je ne pourrais pas analyser comme je le veux dans mon mémoire finiront décortiqués ici.

Leave a Comment