Comment les Youtubers gagnent-ils leur vie ?

1
13 avril 2014 // Podcasts

Ça fait maintenant un moment que je voulais faire cet article (décembre 2013) mais l’ampleur du sujet, la réflexion demandée (ouais, en gros, la flemme) et le temps disponible en ont un peu retardé la publication. Il faut le rappeler, cet article s’inscrit dans le contexte de mi-décembre où YouTube a durcit ses règles de copyright et de rémunération de ses vidéastes.
Cf. http://www.jeuxvideo.com/news/2013/00069506-youtube-revoit-la-monetisation-des-videos.htm 

Si vous venez sur ce site, vous avez nécessairement déjà vu au moins une fois dans votre vie une vidéo mise en ligne par ceux que l’on appelle les Youtubers. Youtubers ? Vous connaissez probablement Norman fait des vidéos, Hugo tout seul, Cyprien, le joueur du grenier, What the Cut, Salut les Geeks, Aziatomik, Squeezie, La ferme Jérôme… Vous ne vous êtes jamais demandé comment ils pouvaient produire autant de contenu et gagner leur vie en même temps ? C’est tout simplement parce que produire des vidéos YouTube EST leur métier à temps plein.
En effet, YouTube rémunère les producteurs de contenu, ce qui leur permet de se consacrer à temps plein à leur chaîne YouTube. Créer des vidéos sur YouTube est-il est un vrai métier ? Est-il légitime que ces auteurs soient rémunérés ? Quelle est la logique économique derrière ce système et comment chaque acteur y trouve son intérêt ? On va essayer de répondre à tout ça…

Logique économique

Commençons par les faits avant de rentrer dans les questions… Si vous avez déjà regardé des vidéos sur Youtube vous devez être habitués aux publicités. Actuellement elles existent sous 3 formes sur Youtube (ou peut être plus mais si c’est le cas merci de me le signaler !) – les publicités pré – vidéos, que l’on peut zapper.. ou non. – les publicités pendant la vidéo, en bas. – le pavé publicitaire à droite, avec souvent des liens (sponsorisés) vers d’autres vidéos YouTube. Voilà, sommairement d’où provient la rémunération des Youtubers.
Les annonceurs > payent pour diffuser leurs publicités > Youtube > reverse une partie des revenus aux > producteurs de contenus.
Parce que ne l’oublions pas, le coeur de Youtube, ce qui fait qu’on vient sur ce site et qu’on accepte de se manger toutes ces publicités, c’est parce que le contenu est intéressant. Donc si une bonne vidéo de Norman fait 1 000 000 de vues, ça fait autant (voire plus) de publicités que YouTube peut nous balancer ! C’est pour ça que YouTube, qui est tout sauf philanthrope, a tout intérêt à ce que les YouTubers produisent du contenu. Et du contenu qui marche. Si vous êtes intéressés par la rémunération des YouTubers, et sur comment devenir un YouTube Partner, je vous invite à consulter ces liens :

http://www.wikihow.com/Become-a-YouTube-Partner

http://www.jeuxvideo.com/news/2013/00069506-youtube-revoit-la-monetisation-des-videos.htm

http://www.wikihow.com/Earn-Money-on-YouTube

Qu’est ce qui s’est passé en décembre pour qu’on se mette à se poser des questions sur leur rémunération ? Youtube a toujours lutté contre l’utilisation abusive et sans droits des contenus (audios / vidéos) protégés par les droits d’auteurs. Du moins dans leurs conditions d’utilisation. En pratique ils étaient un peu plus permissifs que ça. Ce qui s’est passé en décembre c’est que le robot de Youtube qui passe sur les vidéos pour vérifier les questions de droit a été amélioré. Donc à partir de la, une vidéo diffusant même quelques secondes d’une musique sans droits était : – soit supprimée de la chaîne – soit le son en était coupé – soit la vidéo était maintenue mais toute la rémunération issue de la pub générée par la vidéo revenait à l’ayant droit de la musique.
Donc pour résumer, avec ce changement de sévérité dans leur politique, beaucoup de Youtubers qui vivent de leurs vidéos se sont retrouvés avec des revenus diminués voire réduits à zéro à cause de ça. Alors forcément levée de boucliers de tous les Youtubers et de leurs fans, « mais c’est un scandale, le contenu créé par les Youtubers doit leur rapporter à eux et pas aux Majors… » ce qui a fini par recentrer le débat sur la question « Méritent t’ils d’être payés ? »

Mais du coup est ce qu’ils méritent d’être payés pour rester dans leur chambre à faire des vidéos ?

Voilà la question qui s’est posée ce jour de décembre 2013. Et croyez moi, les avis étaient très partagés !!! Globalement, je trouve intéressant de comparer l’activité (ne parlons pas encore de travail) des YouTubers avec d’autres. Prenons un Pro-Gamer, vous savez, ces mecs qui restent toute la journée,  7/7J à jouer à un jeu sur leur ordinateur et qui sont payés pour ? Et bien ces personnes sont passées expertes dans leur domaine, qui est, il est vrai, un domaine à l’origine ludique. Est il normal que ces personnes qui passent 10h par jour à s’entraîner soient rémunérées ?
Humm admettons l’exemple des pro gamers n’est peut être pas parlant pour tout le monde. Prenons plutôt l’exemple des humoristes. Tout le monde aime au moins un humoriste célèbre. Choisissez le votre et continuons la démonstration ! On apprécie de voir un spectacle sur scène de son humoriste préféré, et pour ce faire, on paye, et il est rémunéré. On aime voir ou revoir ses spectacles en DVD et pour se faire, on achète le DVD, et il est rémunéré… or la personne en question ne fait rien d’autre que nous divertir, non ?
Partant de là je ne parviens pas à voir ce qui distinguerait les YouTubers des humoristes traditionnels aux point que les premiers ne devraient pas être rémunérés. Comme le souligne très justement Antoine Daniel dans un épisode du « 29 avec Antoine Daniel », c’est pas parce qu’on fait un truc qui nous plaît depuis sa chambre que, par principe on ne devrait pas être rémunérés. Un auto – entrepreneur qui travaille depuis chez lui sur son ordinateur (et qui adorerait son  métier) mérite tout autant d’être payé que ces humoristes du web. Ainsi, toute polémique à part, je ne parviens pas à comprendre ce qui, dans la tête de certains empêche la création de podcasts vidéos d’être considérée comme un vrai métier.

Peut être un début d’explication ?

Les Youtubers ont, par le fait même de leur activité, et depuis peut être un peu par tradition, toujours travaillé leur côté un peu amateur. Cette dimension les rend plus proches de leur public, un peu le « Average Joe » qui te dépeint des aspects du monde contemporain. Quand on regarde une vidéo de Norman ou de What the cut on a du mal à croire que ce mec est un pro vu le « décor », les « effets spéciaux »… Selon moi c’est précisément ce soin qu’ils apportent à rester « comme tout le monde » qui nuit à la reconnaissance de leur activité comme un vrai métier.

Si vous avez d’autres explications, n’hésitez pas, ça m’intéresse !!

One Comment

  1. Excellente problématisation d’un sujet très très délicat : et ce, pour deux raisons aux antipodes l’une de l’autre entre lesquelles le débat se trouve condamné à se situer ; j’explique :

    UNE : toute forme de ludisme ou d’activité gratifiante de production artistique ou esthétique etc ou autre pourrait être gratuite et offerte par le génie créateur au monde entier. Pourquoi pas c’est philosophiquement beau et j »y souscris.

    DEUX : il n’y a aucune raison pour qu’un salarié de LEGO soit payé à essayer les nouvelles briques et concepts ludiques de la marque du matin au soir, ou qu’un salarié de telle ou telle marque de jeux vidéos qui fait la même chose et est également rémunéré … et qu’un progamer ou un génial youtuber ne soient pas rémunérés eux-aussi pour leur créativité.

    Ces deux postures mentales s’affronteront encore et encore. L’image du « sérieux » (reconnaissance du « vrai métier ») en est des éléments mais ce n’est pas le seul de cet immense débat de société.

Leave a Comment