[Mémoire de fin d'étude]

 Logo Ecole des Mines d'Alès                                                                                  Logo CELSA Paris Sorbonne

MASTER PROFESSIONNEL 2ème année

Mention : Information et Communication
Spécialité : Medias et Communication
Option : Communication et technologie numérique

FACEBOOK OU LA THÉÂTRALISATION

D’UN NOUVEAU RAPPORT AU SOCIAL

Préparé sous la direction de Madame le Professeur Véronique Richard
Rapporteur universitaire : Etienne CANDEL
Rapporteur professionnel : Stéphanie KUNERT

ZUPPINGER Gauthier
Promotion : 2012-2013
Option : CTN
Soutenu le : 28/11/2013
Note obtenue: 14,5/20
Mention : Bien


REMERCIEMENTS

Mes remerciements vont tout particulièrement à Etienne Candel pour les éclairages théoriques et pratiques qu’il a su apporter à ma réflexion. Il a su me conseiller et me faire prendre conscience de la direction que je souhaitais donner à mes recherches.

Je remercie grandement Stéphanie Kunert pour les précieux conseils et les pistes bibliographiques qu’elle a su m’apporter au cours de mes recherches.

J’adresse enfin mes remerciements à tout le corps professoral du CELSA, ainsi qu’aux chercheurs du GRIPIC, qui m’ont apporté un bagage théorique conséquent au cours de ces trois années au CELSA. Il m’aurait été impossible sans leurs enseignements de mener à bien un tel travail.


 SOMMAIRE

Introduction

I / Un dispositif structuré et structurant

A – Une diversité de plates-formes ?

  • 1 – La logique d’interaction, cœur du web 2.0
  • 2 – Une palette d’outils orientant la créativité : le cas de Facebook

B – Des dispositifs pensés pour la circulation

  • 1 – Facebook : une panoplie d’outils orientés interaction.
  • 2 – L’espace place du marché ou la mise en place du panoptisme 2.0
  • 3 – La construction d’une identité agissante

C – Structuration des discours et infléchissement des usages

  • 1 – Un nécessaire recours au court
  • 2 – La loi tacite du bref : structure acceptée du discours

II / De la relation à la consommation : mise en scène d’un nouveau rapport au social

A – De l’interaction au fragment

  • 1 – Une méta-consommation
  • 2 – Un fétichisme du fragment
  • 3 – Le fragment comme métonymie

B – Déconstruction et reconstruction de l’Homme-fragment

  • 1 – Un homme fondamentalement non-médiagénique
  • 2 – Hypostase et construction de l’homme fragment
  • 3 – Immédiateté de l’Homme en circulation

C – Un avatar « prêt-à-consommer »

  • 1 – La consommation : modalité d’existence de tout avatar social
  • 2 – De l’homme composé à l’homme consommé : avènement d’un nouveau rapport au social ?

III / Vers une mutation permanente des mentalités et des usages ?

A – Instaurer un jeu auteur-lecteur réciproque.

  • 1 – La lettrure : cœur du réseau social
  • 2 – La boucle de l’auctorialité : jeu d’influences réciproques.

B – Logique de marque et dynamiques d’ajustement

  • 1 – Combien vaut votre avatar ? De l’importance de l’identité calculée
  • 2 – L’entrée dans une dynamique de concurrence

C – Insaisissables relations inter et intra-personnelles

  • 1 – Des pratiques construites en réponses à d’autres pratiques
  • 2 – Evolution des mentalités et boucle cybernétique

Conclusion

Bibliographie

Leave a Comment