Farmville à la télé !

0
10 février 2013 // Social Media, Stratégies

Vous connaissiez Farmville ? Un des Social Game les plus populaires sur Facebook, avec plus de 37 millions de like sur sa page Facebook. Ce jeu, développé par la marque au chien blanc Zynga, non content de réunir plus de 80 millions de joueurs actifs (en 2010) a décidé d’étendre sa suprématie à la télé.

Et attention, ils n’ont pas choisi un illustre inconnu pour effectuer cette migration vers le petit écran. C’est Brett Ratner le réalisateur de la trilogie Rush Hour, de X-Men, l’affrontement final, qui sera en charge de l’adaptation télé du concept de Farmville. Si Farmville version télé respecte l’univers du réalisateur on peut s’attendre à un truc qui va péter de partout ! De la bombe, du feu, de l’humour, de l’action. Cool. Mais il est où le rapport avec Farmville ?

Lors d’une interview au Wall Street Journal, Brett Ratner a affirmé « être excité à l’idée d’étendre la marque auprès des fans existants tout en engageant une toute nouvelle audience». Bref on l’aura compris, Brett a vendu son âme au diable au plus offrant.

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que Zynga explore d’autres univers que celui du Social Game. L’an dernier, Hasbro a signé un accord pour réaliser des jeux de société et des figurines tirés de l’univers des jeux Zynga.

Ce qui ressort de cette politique c’est clairement que Zynga considère le Social Gaming comme son cœur de métier, mais pas comme son unique activité. Le Social Gaming, bien qu’extrêmement rentable est la clé d’entrée dans tous les autres univers du Merchandising : produits dérivés, émissions, …

La stratégie de Zynga est sacrément efficace il faut le reconnaître. Un univers impliquant énormément les utilisateurs est développé. Une fois que le concept a pris, que les utilisateurs vivent dans cet univers (et c’est le cas pour Farmville, certains y sont devenus totalement accrocs) il est alors temps de passer au niveau suivant : la VENTE. Pure et dure.

Zynga2

Le chien de Zynga

Et là où c’est bon, c’est que ça ne permet pas seulement de refourguer davantage de camelote aux fans en leur ponctionnant à nouveau leur argent. Ça permet également de toucher et de faire parler de la marque auprès de tous les attardés gens qui n’ont jamais joué à Farmville, voire même les plus récalcitrants qui n’auraient même pas de compte Facebook.

Eh bien ceux-là aussi pourront désormais jouer avec les peluches Farmville, s’abrutir devant l’émission Farmville, bref en un mot penser Farmville, rêver Farmville et nourrir davantage le chien boulimique  de Zynga.

Enfin ne soyons pas méchants, car il semble que les temps soient difficiles pour le petit toutou blanc, étant donné qu’ils sont obligés de fermer certains de leurs Social Game. A l’instar de Cityville 2, Party Friends et Friend Game qui fermera ses portes le 07 mars, comme l’indique cet article.

On apprend tout de même que Zynga est sur le point de faire une croix sur près de 5 millions de joueurs pour des questions de rentabilité.

La vie n’est pas rose au pays du Social Gaming. En réduisant le nombre de jeux et en explorant de nouveaux business model, Zynga semble vivre un tournant dans son histoire. Et si le Social Gaming n’était pas une fin en soi ?

Leave a Comment