L’épidémie Facebook bientôt finie ?

1
23 janvier 2014 // Facebook, Social Media

Deux chercheurs de l’université de Princeton ont appliqué un algorithme propre au fonctionnement des grandes pandémies pour prédire la fin du phénomène Facebook.

Les phénomènes de mode ça va, ça vient, c’est pas nouveau. Du coup pour un phénomène aussi vaste que celui de Facebook, qui a atteint une suprématie quasi-totale sur l’univers des réseaux sociaux, le reflux promet d’être d’une rare violence. L’étude de ces deux chercheurs explique justement que Facebook a atteint son sommet en 2012. A partir de là, Facebook ne peut plus que décliner. Si leurs prévisions sont exactes, Facebook aura perdu environ 20% de sa base d’utilisateurs fin 2014. L’éradication du phénomène Facebook est quant à elle prévue pour 2017, quand le réseau aura perdu 80% de ses utilisateurs.

Evidemment, affirmer la fin d’un géant comme Facebook soulève un grand nombre de polémiques. Certains pensent qu’utiliser une méthode propre à l’épidémiologie n’a pas de sens pour les réseaux sociaux. D’autres critiquent les indicateurs choisis pour annoncer le déclin de Facebook (Google Trends).

Dans tous les cas, Facebook reconnaît qu’il a besoin de se renouveler et investit massivement dans des solutions annexes et complémentaires à son réseau (Instagram, Messenger, Paper,…)

Et vous ? Vous y croyez à la fin de Facebook ?

Source : Epidemiological modeling of online social network dynamics

One Comment

  1. Pingback: Princeton annonce la fin de Facebook. Facebook répond avec humour | Salut le Web

Leave a Comment